Dans cet article, nous allons tenter d’évaluer les avantages et les risques d’une fusion d’entreprises de portage salarial (EPS). Rappelons en préambule que le Portage Salarial se finance par une commission de gestion prélevée sur le CA. Cette commission parfois très faible (dès 3%) implique des responsabilités importantes (responsabilité civile, rh, position dominante).

Notons aussi qu’en Portage Salarial la fusion des moyens est aussi la fusion des risques. Qu’adviendrait-il des portés de chacune des entités de la fusion en cas de faille majeure de l’un des membres ? Pêle-mêle voici quelques risques en Portage Salarial propre à chaque membre : perte carte immobilière d’une EPS immobilière, forfait de charges à rembourser au réel à tous les anciens portés, requalification des contrats de portage du personnel administratif, politique de frais trop généreuse sanctionnée par l’URSSAF, sinistre majeure non couvert par l’assurance, mixte du portage salarial avec une autre activité, etc.

Prenons enfin compte que le Portage Salarial est une activité fortement concurrentielle.

Notre analyse portera sur les risques pour : 1- les indépendants en Portage Salarial (“les portés”), 2- les acheteurs du Portage Salarial (“les clients”), 3- les équipes des sociétés fusionnées, 4- du fait de la taille/ de la gouvernance.

 

1. Risque pour les portés

Je ne suis pas un numéro !

La fusion de sociétés permet en général d’augmenter les marges grâce au partage des moyens. Bien qu’imaginable en Portage Salarial, ce pari est ambitieux. Certes, la réduction des moyens généraux (direction, marketing, finances, informatique, locaux) ne semble pas poser un vrai problème. Mais l’uniformisation des méthodes peut s’avérer délicate (voir chapitre suivant)

En revanche, la réduction des équipes opérationnelles peut devenir un vrai piège car la réussite d’une société de Portage Salarial réside dans la proximité. Proximité entre les équipes et les indépendants en Portage Salarial. Proximité entre les équipes commerciales et les équipes administratives. L’humain est au cœur du Portage Salarial car confier les finances de son activité passe toujours par la case « confiance ».

Le remplacement d’un conseiller clientèle pour un conseiller moins disponible ou moins qualifié n’entrainera il pas une érosion naturelle des « portés » ? A l’évidence OUI.

Une gestion différente ?

Les règles de calculs des commissions de gestion de toutes ces sociétés de Portage Salarial sont très différentes. Pour que la fusion soit rentable, ces règles devront s’harmoniser au sein d’un marque unique. Afin de réussir la fusion, les portés « existants » devront avoir un réel intérêt économique à cela (un meilleur salaire net). Pour réussir cette épreuve ultime, l’idéal serait par exemple de publier une offre unique sur un site unique qui comprendrait :

  1. Un faible commissionnement qui intégrerait la CVAE et la C3S
  2. Le décompte réel des charges sociales
  3. L’envoi mensuel d’un relevé d’informations conforme au L1254-25 opposable (caution financière) et vérifiable (par lecture du BS)
  4. L’abandon de toute autre activité que le portage salarial et en particulier la recherche de mission
  5. Un audit social et financier régulier pour garantir que la société de portage salarial ne prélève pas de frais cachés (par exemple dans le calcul et la déduction des charges patronales)

 

2. Risque pour les Clients du Portage Salarial

déséquilibre du rapport de forces

Après fusion de sociétés de Portage Salarial, la taille du nouveau groupe risque d’effrayer les acheteurs de Portage Salarial. Quel poids pèsera le client en cas de sinistre ? Le client ne risque t’il pas de se sentir tout petit vis-à-vis d’une société de portage salarial géante ?

Un risque accru de requalification

En traitant avec une diversité d’indépendants et une diversité de sociétés de portage salarial, l’acheteur de portage salarial évite le risque de requalification en marchandage / prêt de main d’œuvre illicite. Toutefois si cette diversité venait à se tarir, un juge pourrait estimer que cette hégémonie constituerait un recours massif et organisé au portage salarial. Un tel jugement pourrait alors requalifier l’ensemble des contrats de portage en des contrats de travail.

En traitant principalement avec une fusion de sociétés de Portage Salarial, la société cliente voit son risque de requalification accrue. Fort de ce risque, la société cliente risque de se tourner vers d’autres structures de portage salarial pour garder une bonne diversité de fournisseurs.

Acheteurs de portage salarial : n’hésitez pas à diversifier votre échantillon de sociétés de portage salarial en informant vos consultants des risques encourus.

COMMENT ÉVOLUER ?

En choisissant notre offre, l’acheteur de Portage Salarial choisit la maitrise totale des subtilités et des risques clients :  requalification, formalisme, les temps de repos de vos intervenants. Parlons-en !

 

3. Risque pour les équipes

La fuite naturelle des talents

La modification des méthodes (fordisme, éthique, politique salariale ) de chaque entité de la fusion pourrait entrainer des blocages en interne. Ces blocages entrainant une probable fuite des cerveaux pourraient par ricochet amplifier l’érosion des « portés ».

Les salariés mécontents d’une fusion de sociétés de portage salarial seront sans doute enchantés de découvrir une nouvelle manière de travailler comme chez regie-portage : transparence, éthique, meilleur salaire net.

Un plan social en portage salarial

Que ce soit en Portage Salarial ou non, les fusions sont souvent assorties d’un plan social. La crainte de perdre son poste peut impacter défavorablement un effectif qui a besoin de confiance pour être efficace. Le plan social doit donc intervenir rapidement pour éviter de miner le moral des troupes. Pour mémoire les plans sociaux coutent chers et peuvent encore entamer l’érosion.

Vous avez quitté / été évincé d’une société de portage salarial après une fusion ? Parlons en ensemble car nous faisons la part belle aux salariés qui ont du caractère !

 

4. Risque d’échec

Quel patron après une fusion ?

Le projet de rapprochement de plusieurs sociétés met toujours en lumière plusieurs patrons :

  • celui de la structure la plus influente
  • celui de la société la plus rentable
  • celui qui a le meilleur réseau

L’échec de la fusion publicis-Omnicom a démontré que la question du chef était déterminante pour réussir une fusion. A notre avis, la meilleure solution est de choisir un président indépendant de toutes les structures fusionnées.

Quel syndicat pour le portage salarial ?

La fusion d’un grand nombre d’adhérents d’un syndicat pourrait lui être fatal. Les autres adhérents n’auraient plus voix au chapitre, et l’absence de contradiction tuerait l’intérêt du dit syndicat.

Dans ce contexte, la représentativité du syndicat comme organisation patronale pourrait être remis en cause. Cette position dominante pourrait aussi faire prendre une mauvaise direction à une activité en pleine explosion.

Pour aller plus loin...

REGIE-PORTAGE, le Portage Salarial réinventé par un ancien porté. Contactez nous !

Nous sommes labellisés zero frais cachés par la FEDEPS

Qu'est ce que le portage salarial ?

L'offre regie-portage

Les principaux métiers du portage salarial :

Informatique - BTP - Marketing - Commerce - Retraite - Formation - DAF

Depuis Février 2020, Regie-Portage est titulaire du label zéro frais cachés

Vous pouvez prendre rendez-vous avec nos experts

Open

>> SIMULEZ VOTRE PROJET DE PORTAGE AVEC UN CONSEILLER <<