La solvabilité

Boostez votre solvabilité freelance grâce à regie-portage.

Vous rêvez de décrocher un prêt immobilier ou l’appartement en location de vos rêves ? Découvrez nos avantages pour appuyer votre CDI de portage salarial qui n’est pas toujours suffisant.

Lorsque vous démarrez une mission par le biais du portage salarial, vous signez un contrat CDI avec votre société de portage. Ce CDI vous permet alors d’obtenir toute la sécurité d’un salarié classique en conservant votre indépendance. Le plus en tant qu’indépendant en portage, vous obtenez une solvabilité solide auprès des banques. En effet, le CDI leur prouve que vous avez une certaine stabilité et ceux dès le début de votre activité. Contrairement aux statuts freelances classiques (EURL, SASU, microentreprise…) où lorsque vous souhaitez obtenir un prêt, vous devez montrer 3 ans de bilan d’activité.

Ainsi le portage salarial est un excellent allié si vous avez des projets d’achats immobiliers, que vous souhaitez trouver un appartement ou simplement contracter un prêt.

La méthode pour obtenir un prêt en portage

La stabilité

La stabilité est le critère n°1 de crédibilité d’une banque pour décrocher un prêt immobilier. C’est également le critère n°1 d’un bailleur qui sélectionne un locataire. Pour vous accompagner dans cette stabilité de fonctionnaire, nous mettrons ensemble un plan  pour lisser votre paie comme celle d’un fonctionnaire. Pour démontrer votre stabilité, vous devez donc présenter jusqu’à six bulletins de paie en continu avec un salaire quasi identique. Inutile donc de postuler en cas de bulletins de salaire à zéro ou de bulletins avec des primes trop exceptionnelles : vous seriez irrémédiablement recalés.

Les décomptes

Vous devez ensuite vérifier que votre société de portage salarial décompte bien les jours de congés et de RTT. En effet, si votre bulletin de salaire comporte une ligne congés payés 10% ou un solde de congés payés à zéro, vous risquez fort d’être recalé de votre demande de prêt.

Les décomptes de pied de bulletin ont une très grande importance lors des contrôles. Pour les demandes de prêt, certaines banques demandent même le bulletin de décembre pour accéder aux décomptes de l’an dernier. Les décomptes doivent être en harmonie avec vos revenus de l’année précédente.

Un salaire de base élevé

Votre solvabilité diminue d’autant que le salaire de base est faible. Chez Régie Portage, nous vous proposons de réévaluer votre salaire de base lors des premiers mois en fonction de votre TJM. Par exemple, si vous facturez 500€ HT par jour, le salaire de base sera de 500€x218J/12mois /1,45(ChPa)/1,075(Regie-Portage)/1,05(Paa)/1,1(RéFi) = 5040€ brut.

Le nom officiel de l’EPS

Les conseillers bancaires de prêt ou les agents immobiliers connaissent rarement le portage salarial. Ils vous considèrent alors comme un salarié lambda. Inutile donc d’attirer leur attention avec un nom «officiel» comportant les mots « portage salarial ». Par exemple, les bulletins de salaire de Régie Portage reprennent le nom officiel de « la Régie ».

L’attestation employeur

Que ce soit pour un dossier locataire ou un dossier emprunteur, vous devez présenter une attestation employeur récente (pas plus d’un mois). Cette attestation doit préciser que vous n’êtes ni en période d’essai ni en préavis de fin de contrat. Vous devez donc prendre les devants, en réclamant cette attestation à votre entreprise de portage salarial. Puis, vous devez la joindre au dossier même si elle n’est pas demandée.

Vous avez un projet de prêt ou d'achât immobilier ?

Contactez notre équipe pour définir votre projet et commencer en portage sans attendre

Constituer un apport pour votre prêt en portage

Le critère n°2 pour décrocher un prêt immobilier est généralement le montant de l’apport. Sauf dérogation, l’apport minimum est d’environ 7% du montant du prix de vente (cela correspond aux frais de notaire). Votre société de portage salarial peut vous aider à constituer cet apport de deux manières.

Le plan épargne entreprise (PEE)

Le plan épargne entreprise (PEE ou PEI) est alimenté de deux manières :

  1. Par un apport du salarié
  2. Par un abondement de l’entreprise (200% de l’apport chez Régie-Portage et 8% du PMSS maxi)

L’abondement de l’entreprise de portage salarial permet de bénéficier d’importantes exonérations de charges et d’impôts.

Exemple : vous facturez 10.000€ HT / mois

Sans PEE, vous gagnez 4.000€ net après déduction des impôts.

Hypothèse avec PEE : vous épargnez 1600€ sur le PEE, vous bénéficiez de 3200€ d’abondement de l’entreprise de portage salarial, il vous reste un salaire de 2700€ net après impôts. Vous avez finalement gagné 5.900€ soit un gain d’environ 1.900€ net soit 50% du salaire « habituel ».

L’achat de sa résidence principale est un cas de déblocage habituel du PEE.

Le PERCO

Le Plan Épargne Retraite Collectif (PERCO) est un dispositif qui fonctionne de la même manière qu’un PEE. La première différence concerne les montants maximums d’abondement de 16% du Plafond Mensuel de la Sécurité Sociale (PMSS). La seconde différence concerne les cas de déblocage : à compter du 1er janvier 2020, seuls les « primo-accédants » peuvent débloquer leur PERCO pour acheter leur résidence principale (vous ne devez pas être propriétaire d’un logement depuis 2 ans).

Nota Bene: Les valeurs et montants indiqués ici ne sont donnés qu’à titre indicatif en date du jour de la rédaction de cet article. En cas de recours à ces dispositifs, le candidat devra uniquement se référer à la documentation du prestataire PEI/PEE/PERCO de la société de portage salarial qu’il aura choisi.