1% 2% 3% Le piège des prix d’appel en portage salarial

Vous souhaitez avoir recours aux services d’un consultant en portage salarial sans risque ?
N’étant pas juriste, le contexte légal du portage salarial vous échappe ?  
Vous voudriez éviter la démultiplication de vos fournisseurs de portage salarial en réalisant un contrat cadre ?
L’un de vos collaborateurs vous fait part de son désir de devenir indépendant ?
Vous voulez travailler avec des indépendants sans risque de requalification, de paiement d’arriérés de charges ou de délit de marchandage ?
Le faible rapport qualité-prix de la prestation de service vous agace ?

Cet article de fond traite justement de ces questions.

prix portage salarial

La variété des prix du Portage Salarial pose question. Certaines Sociétés de Portage Salarial affichent des prix défiants tout concurrence, quitte à assumer une vision low cost du Portage Salarial. Pour autant, les simulations de salaire n’affichent pas un salaire net plus élevé (en général aux alentours de 50 % de la facturation H.T. ). Découvrons ensemble les majorations à prévoir en plus du prix d’appel de ces Sociétés de Portage Salarial.

PRIX DU PORTAGE SALARIAL : QUELLES OPTIONS ?

FISCALITÉ COMPRISE ?

L’ordonnance fondatrice du Portage Salarial autorise (Art. L. 1254-25) de déduire les prélèvements sociaux et fiscaux en plus des frais de gestion. Dans sa comparaison des prix, le candidat au Portage Salarial doit donc ajouter ces prélèvements au prix d’appel, si les taxes ne sont pas comprises dans le prix . Pour éviter ce genre de piège, le futur porté doit donc se faire écrire que le prix est tout compris (pas de prélèvements sociaux et fiscaux autres que les charges patronales courantes de la fiche de paie). Précisons que l’ordonnance prévoit que les assurances ne sont pas déduites en sus.

A titre de rappel, les prélèvements fiscaux spécifiques à l’activité d’un salarié en portage salarial sont :

  • la CVAE qui dépassent rarement les 1% du CA HT,
  • les taxes spécifiques des salariés étrangers hors UE
  • les taxes des véhicules de fonction.

SEUILS ANNUELS OU MENSUELS ?

La tendance est l’application d’une commission  dégressive selon le chiffre d’affaires Hors Taxes Mensuel. Cette dégressivité a en effet une réalité comptable car hormis les assurances et les taxes, le traitement d’un salarié porté est le même quelque soit sa facturation mensuelle.

Il existe encore des sociétés qui proposent une dégressivité en fonction de seuils annuels. Dans ce cas n’hésitez pas à vous faire préciser si les seuils sont atteignables et sont remis à zéro chaque année.

PRIX DE L’AFFACTURAGE

Le prix du Portage Salarial, s’il est concurrentiel, ne comprend souvent pas de frais de participation à l’affacturage partiel ou total (avance du salaire du porté en attendant le paiement des factures).

Ces frais doivent être étudiés avec précision car ils représentent des taux allant jusqu’à 4% du C.A. HT soit près de 50% des frais de gestion classique !

REVENU INDIRECTS DU PORTAGE SALARIAL

Attention certaines sociétés de Portage Salarial ne reversent pas la TVA déductible des Frais Professionnels et ne proposent pas le remboursement intégral des investissements (achat ordinateur, téléphone, etc.).

Besoin d’en savoir plus ?

Nous sommes à votre disposition !

RABAIS INACCEPTABLES

PAS DE FRAIS PROFESSIONNELS

Certaines offres de Prix de Portage Salarial ne prévoient pas la gestion des frais professionnels. De telles sociétés de Portage Salarial sont donc à éviter car elles ne respectent pas leur devoir de conseils.

En effet, un travailleur indépendant a nécessairement des frais professionnels (local, déplacements, repas). C’est une erreur financière majeure d’utiliser son revenu net d’impôts pour payer des frais professionnels TTC.

DÉCOMPTE ARBITRAIRE DES CHARGES

Certaines sociétés de Portage Salarial proposent un décompte forfaitaire des charges sociales.

Ces dispositions contreviennent à l’ordonnance sur le portage salarial (L. 1254-25), car seuls les prélèvements sociaux doivent être déduits du Compte d’Activité. Il faut donc éviter ces structures de Portage Salarial qui contournent la réglementation en majorant les charges à leur avantage, sans faire bénéficier des allègements de charges aux salariés (et notamment la baisse de charge de 6% pour les rémunérations en dessous de 3.800€ brut).

Besoin d’en savoir plus ?

Nous sommes à votre disposition !

CHOISIR SON PORTAGE SALARIAL

UNE SIMULATION RÉELLE

Le Prix du Portage Salarial se détermine simplement en demandant des simulations de salaire net issues d’un logiciel de paie :

  • une à court terme (le 1er mois avec affacturage et forfaits repas)
  • à plus long terme (sans affacturage, ni forfait repas).

Pour comparer différentes offres de Portage Salarial, prenez des hypothèses identiques.

DOCUMENTS A EXIGER

Pour s’engager sereinement, le candidat au Portage Salarial doit demander et vérifier les documents suivants :

  • Attestation Frais de Gestion “Tout Compris” (hors charges détaillées dans le bulletin de salaire)
  • Attestation du décompte réel des Prélèvements sociaux et fiscaux
  • Détail de la prise en charge des Frais Professionnels : TVA, Investissements
  • Exemple de Relevé de Compte d’Activité
  • Garantie Financière
  • Attestation d’Assurance Responsabilité Civile
  • Convention de Portage Salarial

RAPPORT QUALITÉ PRIX

Je ne pouvais pas finir cet article sans évoquer la qualité de conseils que l’on peut attendre d’une structure de Portage Salarial. Sans m’étendre voici les critères que je vous propose de regarder de près :

  • Coaching commercial, présentation de clients
  • La gestion des congés / RTT
  • Accompagnement en cas de suractivité,
  • Approche individuelle : entretien annuel, formation, coaching
  • Les outils pour résorber votre encours client

Besoin d’en savoir plus ?

Nous sommes à votre disposition !

Open

>> SIMULEZ VOTRE PROJET DE PORTAGE AVEC UN CONSEILLER <<