Quel statut choisir pour créer une entreprise informatique ?

Votre carrière de consultant en IT ou en informatique a du mal à décoller ? Vous pouvez créer votre propre entreprise d’informatique.

Nous allons évoquer avec vous les différents statuts possibles : 1) d’abord la microentreprise 2)puis  le portage salarial informatique 3)ensuite la SASU/EURL 4) et enfin un mixte de ces statuts.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’activité informatique est très risquée. En effet,  la duplication de l’erreur et la cybercriminalité (cf cyberattaque Bouygues construction) rendent le risque élevé.

Exemple 1 : un pirate informatique craque une méthode de cryptage. Il a alors accès à l’ensemble des informations utilisant cette même méthode.

Exemple 2 : une application bancaire défaillante génère un manque à gagner. Par conséquent, les quelques dixièmes de % sur les frais de garde des portefeuilles d’action se démultiplient sur la totalité des clients. Le manque à gagner est donc de 5 millions d’euros, grand moment de solitude !

Créer une entreprise informatique en Micro

Etant donné le taux journalier moyen du consultant informatique, cette solution n’apparait pas pertinente.

Exemple : une développeuse JavaScript de 4 ans d’expérience décroche une mission à 450€ HT par jour. Sa facture de 9.000€ HT par mois est largement supérieur au plafond de 70.000€ HT par an soit 5.833€ par mois.

D’autre part, nous déconseillons cette solution qui peut s’avérer très risquée. En premier lieu, le patrimoine personnel du micro entrepreneur est engagé. Et pour couronner le tout, la protection sociale est très faible en particulier les 3 premières années.

Le portage salarial informatique pour créer son entreprise

Le portage est la solution la plus utilisée en informatique car elle présente plusieurs avantages :

  • Vous avez d’abord le statut salarié qui offre un vrai droit au chômage entre deux contrats de portage. De plus, le portage vous offre de vraies indemnités journalières dès le 3ème mois de salaire. Une protection retraite, prévoyance et mutuelle de premier plan vous sont également offertes, quelque soit votre état de santé.
  • La simplicité administrative des indépendants : vous n’avez d’abord pas à gérer vos factures, ni  vos déclarations sociales et fiscales. Vous n’avez pas non plus à payer un comptable,(TVA, impôts sociétés, CFE); une assurance ou des frais bancaires.
  • La flexibilité est également un point fort. Vous pouvez commencer sous 24 heures et arrêter sans délais.
  • L’absence de frais fixes en l’absence de facturation est un vrai plus.
  • Enfin, votre patrimoine personnel n’est pas engagé.

Le portage est le véhicule juridique préféré de l’informatique et des IT

Le portage est surtout plébiscité, du fait de l’activité fluctuante de l’informatique.

Exemple : Après une mission d’un an, Marc, Chef de projet informatique, peine à trouver une seconde mission. Grâce au portage salarial il a ainsi pu bénéficier du chômage pendant les 5 mois. Le temps de retrouver une nouvelle mission à la hauteur de ses attentes peut parfois être long. S’il n’avait pas eu ce droit, il aurait sans doute dû accepter une mission loin de chez lui. Pire, il aurait peut être dû baisser ses prix et accepter une technologie qu’il maitrise mal.

Créer une entreprise informatique en mode SASU/EURL

Les sociétés commerciales de type SASU/EURL sont souvent choisies pour de mauvaises raisons. En effet, l’appât du gain lors de la création d’entreprises (ACCRE, ARCE) est un mauvais critère de choix. Les créateurs déchantent rapidement quand arrive les premiers rattrapages de charges. Ces rattrapages correspondent parfois aux premières fins de mission.

Mais, ce système est peu flexible (frais fixes, temps perdu en administratif, dissolution très difficile etc). La protection sociale est aussi dégradée, ce type de société est vraiment réservé :

La SASU est majoritairement préférée à l’EURL en informatique du fait du statut salarié. Attention néanmoins, le président salarié de SASU n’a pas droit au chômage.

Tester la création d’entreprise sans engagement grâce au portage salarial

Vous n’arrivez pas à choisir ? N’attendez plus une hypothétique rupture conventionnelle ! Optez pour une démission et un redémarrage en portage salarial. Vous pourrez toujours arrêter quand vous voulez le temps de confirmer | d’infirmer votre choix.

Le Portage Salarial

En découvrant le Portage Salarial, votre carrière va prendre un sens :

  • vous choisissez les missions (le lieu et la technologie)
  • votre salaire évolue à la hausse
  • formations techniques, palettes d’avantages sociaux, suivi individualisé : vous pilotez votre carrière
Open

>> SIMULEZ VOTRE PROJET DE PORTAGE AVEC UN CONSEILLER <<