Conformément au code du travail et au chapitre Vl de la convention collective, le consultant en Portage Salarial a droit aux congés payés, RTT et jours fériés au même titre que n’importe quel salarié français.

Le droit aux congés payés en Portage Salarial

L’indemnité de 10% des congés

De nombreuses sociétés de portage salarial ont choisi de verser mensuellement une indemnité de congés de 10% pour tenter de satisfaire cette obligation de décompte des congés payés.

Mais, cette pratique peu académique pose les problèmes suivants :

  • non seulement le droit au chômage du salarié porté est réduit (les indemnités ne sont pas prises en compte par le Pole Emploi), mais cela implique un différé d’indemnisation.
  • la société de portage salarial ne vérifie pas la durée de travail réelle de ses consultants, ce qui peut encourager le salarié porté à ne pas prendre ses congés et créer des problème de santé / sécurité.
  • l’indemnité de congés pourrait être défavorable au salarié, car l’indemnité de congés de fin de contrat peut être supérieur aux 10% du brut (en cas par exemple d’augmentation de salaire de base ou de décompte des jours congés en jours ouvrables)

La prise des congés payés

En Portage Salarial, le salarié dispose de 2,5 jours ouvrables par mois de congés. La règle de prise des congés payés entre le 1er Juin et le 31 Mai de l’année suivante (§28 de la convention) est rarement appliquée en Portage Salarial. Du fait de l’indépendance du salarié porté et du lien commercial avec son Entreprise de Portage Salarial., le salarié porté a en effet tendance à prendre ses congés au moment qui lui convient dans la mesure où cela est compatible avec l’activité de ses clients.

En prévision du paiement de l’indemnité de congés ou du maintien de salaire lors de la prise de congés, la société de portage salarial doit faire une retenue équivalente sur le compte d’activité, tant que le consultant n’a pas posé ses jours de congés payés. S’agissant de jours de congés ouvrables, certains consultants sont parfois tentés de poser le Vendredi Après midi pour décompter le Samedi comme jour de congés et de disposer d’une rémunération maximale. Cette pratique doit bien entendu rester exceptionnelle.

Le droit au RTT en Portage Salarial

Les salariés concernés

Les salariés concernés par la RTT (Réduction du temps de Travail) sont les consultants travaillant plus de 35 heures par semaines et dont le surplus d’heures n’est pas payé en heures supplémentaires ont droit aux jours de RTT.

La prise ou le rachat des jours de RTT

A défaut d’être pris, les jours de RTT peuvent être rachetés avec une majoration de 10% minimum. Ce rachat est considéré comme des heures supplémentaires, offrant ainsi des réductions de charges sociales et des exonérations fiscales.

Tout comme les jours de congés payés, les jours de RTT non pris/ non rachetés doivent donner lieu à une retenue sur le compte d’activité.

Les jours fériés en Portage Salarial

A défaut de précision sur la convention collective du Portage Salarial, nous pouvons estimer que seuls les jours fériés compris dans une période de mission doivent faire l’objet d’un maintien de salaire.

Le risque “zéro repos”

Comme l’absence de décompte des jours de repos (congés, RTT, jour feriés) peut mettre en cause leur responsabilité pénale (en cas d’accident du travail ou de burnout), les clients des prestations de portage salarial peuvent mettre fin à la mission si elle constatait l’infraction.

Suivez-nous

La REGIE reverse les revenus indirects du portage sur le compte consultant.
Les salariés portés de la REGIE sont exclusivement accompagnés par d'anciens indépendants.
Parrain, recruteur, conseiller : autant de compléments d'activité possibles proposés par la REGIE.
D’anciens salariés portés se sont conciliés pour offrir le meilleur du portage salarial : LA REGIE.

ADRESSE

21bis boulevard de Port Royal
75013 PARIS

Téléphone

01 76 54 05 27

Partagez sur les réseaux sociaux