Consultant, comment préparer son passage au freelance ?

Consultant, comment préparer son passage au freelance ?

Consultant, comment préparer

son passage au freelance ?

Consultant, comment préparer son passage au freelance ?

 

Par Guillaume Guersan de FreelanceRepublik.com

Devenir consultant indépendant, cela relève d’une préparation tant sur le plan intellectuel, émotionnel, mais surtout en termes d’organisation. Travailler à son propre compte nécessite une bonne méthode pour mener plusieurs projets sur le front et assurer les services que vous souhaitez proposer à vos futurs clients. Découvrez ici comment passer au statut de freelance en tant que consultant.

1. Trouver son domaine d’expertise

 

Un consultant est considéré comme un professionnel qui maitrise le métier dans lequel il souhaite se lancer en freelance. Il est en mesure d’apporter son expertise issue de toutes ses expériences en entreprise et ses compétences combinées. D’ailleurs, pour pouvoir offrir ses prestations en indépendant, il faut savoir maîtriser son domaine. 

Dès le départ, trouvez votre domaine d’expertise et ce en quoi vous excellez : référencement, community management, assistant virtuel, marketing digital, chasseur de talents, développeur, chef de projet, etc. Cela peut être un seul ou même plusieurs selon vos compétences et expériences. En connaissant vos forces et faiblesses, vous réussirez à les identifier.

2. Se renseigner sur le marché

 

Maintenant que vous avez trouvé votre domaine d’expertise, vous devez vous renseigner sur cette niche. Votre offre répond-elle à un besoin du marché ? Est-ce que vous proposez une offre déjà existante ? Comment se passe la concurrence ? Réussirez-vous à avoir de la place ? Ce sont toutes autant de questions auxquelles vous devez répondre grâce à une étude approfondie du marché. 

 

3. Définir votre offre et votre cible

 

Une fois que vous avez pris connaissance du marché, vous devez être en mesure de trouver le service et l’offre que vous souhaitez proposer. Il est très important de cadrer son offre afin de cibler sa clientèle et surtout de se démarquer des autres concurrents consultants. La prospection sera ainsi moins difficile, mais vous ne serez pas non plus perdu dans le vaste monde du freelancing, car vous savez ce que vous offrez et à qui elle est destinée.

 

4. Choisir son statut juridique

 

Un professionnel qui souhaite exercer à son propre compte doit disposer d’un statut juridique pour en toute sécurité, et pour être crédible aux yeux de vos futurs clients. Un consultant freelance a le choix entre plusieurs formes :

  • Micro-entrepreneur : très accessible pour les débutants dans le domaine, mais un plafond de chiffre d’affaires est appliqué et sera handicapant plus tard si vous souhaitez développer votre activité.
  • Portage salarial : idéal pour démarrer sans se soucier de la gestion d’une société, du juridique ou de la comptabilité tout en conservant la protection sociale du salariat.
  • Entreprise individuelle à responsabilité limitée : un peu plus coûteux par rapport au régime de micro-entrepreneur, mais plus sécurisant pour votre patrimoine personnel et plus de liberté également pour développer votre activité.
  • SASU et EURL : les déclinaisons du SAS et du SARL. Ce sont des régimes unipersonnels plus souples et plus libres, mais plus contraignants à mettre en œuvre, surtout en termes de gestion.

5. Prospecter, communiquer et être visible

 

La prospection est une étape indispensable lorsque vous souhaitez vous lancer dans le freelancing. Une bonne partie de votre temps doit être consacrée à envoyer votre offre auprès de votre cible. 

En parallèle, vous devez communiquer et être visible sur tous les fronts pour faire connaître votre offre au plus grand nombre. Le web vous offre tous les outils pour cela : site web, réseaux sociaux (LinkedIn, Twitter, Facebook, Instagram et autres). Les événements professionnels (ateliers, rencontres, formations, etc.) sont aussi de bonnes occasions pour vous faire connaître et étendre votre réseau.

Les plateformes pour freelances peuvent également représenter un bon tremplin pour trouver ses premières missions freelances, il en existe des généralistes mais certaines sont spécialisées sur certains métiers :

  • Pour les développeurs  informatiques et tous les métiers qui touchent à la Tech en général : FreelanceRepublik
  • Pour les communicants et autres marketers : OFF-WORKS
  • Pour les graphistes et autres webdesigner : graphiste.com

Vous savez maintenant ce qui vous attend si vous voulez passer en freelance en tant que consultant ! Etes-vous prêt à franchir le pas ? 

 

 

Guillaume Guersan de FreelanceRepublik.com

Consultant freelance en marketing digital, je suis passionné par le référencement naturel et le content marketing J’aime partager mes expériences (bonnes ou mauvaises). Pour cela j’ai créé un blog, je participe activement au magazine FreelanceTalks et j’ai créé le podcast La voix du freelance.