Être salarié ou passer freelance : quels sont les enjeux ?

Lorsque vous devenez salarié, vous êtes lié à votre employeur par un contrat (CDI, CDD, apprentissage, professionnalisation…). En opposition au travailleur indépendant qui lui exerce son activité sans lien de subordination. Le freelance a des clients pour lesquels il effectue des missions définies dans le temps. Nombreuses sont les raisons d’être attiré par l’un ou l’autre de ces statuts. Découvrez-les au sein de cet article.

Se lancer en tant que freelance

Lorsque vous faites le choix de vous lancer en tant que freelance, de nombreux avantages s’offrent à vous. En effet, vous êtes libre de vos choix, que ce soit en terme de missions, de lieux, de salaire (ici nous parlerons de Taux Journalier Moyen=TJM) mais aussi de clients. Cette liberté est un point fort non négligeable de ce statut qui vous permet de changer au gré de vos envies et vous auto gérer. Vous avez votre propre planning et travaillez quand vous le souhaitez. Bien évidemment, l’organisation est le maître mot du freelance.

Même si le statut d’indépendant présente de nombreux avantages, nous ne pouvons nier les effets négatifs. Cette liberté peut avoir un certain prix. En effet, vous devez prospecter et vous créer votre propre carnet d’adresses pour vous assurer d’avoir des clients. Aussi, face à la concurrence, vous devez penser à fidéliser votre clientèle sous peine de la perdre.

D’ailleurs, vous n’êtes plus assurés d’avoir un revenu à la fin du mois. Cela dépendra de vos missions effectuées et des conditions de paiements.

Choisir d’être sous contrat (CDI ou CDD)

Si certains font le choix de se lancer en tant qu’indépendants, d’autres préfèrent les contrats de types CDI ou CDD. Ces contrats présentent eux aussi des avantages comme la sécurité de l’emploi, les possibilités d’évolution en interne, la régularité des missions, l’appartenance à un univers et à une équipe. Voir et participer à la croissance d’une entreprise ou marque peut être très gratifiant.

Evidemment, trouver un CDI n’est pas toujours chose aisée. Certains secteurs se trouvent bouchés par peu de demandes (communication, marketing, événementiel…) tandis que d’autres voient les recrutements affluer (informatique, data…).

Certaines entreprises ont d’ailleurs fait du recrutement leur coeur de métier en accompagnant les candidats dans leur recherche. Ces entreprises signent des partenariats avec d’autres acteurs dans le but de les aider dans leur recherche de talents sur un secteur donné. Cela est devenu très commun dans le domaine de l’IT.

Par exemple, si vous êtes spécialisé dans le développement informatique, vous pouvez faire appel à un cabinet de recrutement tech pour vous aidez à trouver un poste en CDI chez un client final. Ce sont ces clients qui rémunèrent les cabinets en fonction du salaire à l’embauche du candidat placé.

Cela présente de nombreux avantages comme le fait de se voir présenter des offres IT en fonction de critères donnés (localisation, salaire, missions…) sans avoir à prospecter.

Choisir un statut intermédiaire

Si vous ne savez pas trop vers quel statut vous tourner, sachez qu’il est possible d’exercer une activité d’indépendant tout en étant salarié. On appelle cela le portage salarial. Ce statut offre différents avantages au freelance. Vous avez les avantages de l’indépendance sans les risques liés. En effet vous conserver votre liberté quant à votre organisation de travail, vous avez le droit à une protection sociale telle qu’en bénéficient les salariés et n’avez plus de gestion comptable et administrative.

Voici quelques avantages :

  • Cotisation pour la retraite
  • remboursement de soin
  • droit au chômage entre les missions
  • cumul des revenus de l’activité avec les allocations chômage

Finalement, en tant que freelance en portage salarial, vous mettez de côté les points négatifs de ce statut.

Rémunération de la société de portage salarial

Si vous faites le choix de passer indépendant en portage salarial, sachez que la société de portage se rémunère en prélevant un pourcentage d’un chiffre d’affaires réalisé. Bien évidemment les taux diffèrent d’une société à l’autre en fonction de l’offre définie.

Vous avez aimé ce contenu ?

Cliquez sur une étoile pour noter le contenu

Note moyenne 0 / 5. Nombre de note : 0

Pas de note ! soyez le premier à noter ce contenu

Merci pour cette note!

Suivez nous sur nos réseaux sociaux.

Open

>> SIMULEZ VOTRE PROJET DE PORTAGE AVEC UN CONSEILLER <<