Du fait de son expertise et de sa flexibilité, l’indépendant en Portage Salarial a généralement un meilleur salaire qu’un salarié classique ou qu’un intérimaire. Au final, grâce aux faibles frais de gestion du portage, le freelance en Portage Salarial facture donc un taux journalier un peu inférieur à celui d’une société de conseil / ESN / intérim. En Portage Salarial, le Taux Journalier Moyen a son abréviation: le TJM. Dans cet article, le TJM est apparenté au statut cadre en forfait jours (218J par an).

 

1. QUEL TJM FACTURER ?

 

1.1. Le TJM du salaire minimum en portage

Voir notre article spécialement dédié sur le salaire minimum en portage salarial : lien

En résumé, l’article 21.3 de la convention du Portage Salarial (maj 31/10/2018) distingue trois salaires mensuel brut minimum :

  1. non cadres : 70% du PSS (2363,9€  |  base : 2046,67 € | HT : 3614,40  €)
  2. cadres classique : 75% du PSS (2532.75€ | base : 2192,86 €  | HT : 4259,83 € )
  3. cadres “forfait jours” : 85% du PSS (2870.45€ | base : 2485,24€  | HT : 4827,63 € )

Pour obtenir le TJM, il faut ajouter la réserve de 10% soit 5310,39€ x 12 mois / 218J.

Ce TJM est très peu utilisé en Portage Salarial car le salaire est en dessous du salaire moyen de la profession.

 

1.2. Le TJM du salaire de votre profession

Vous pouvez aussi calculer le taux TJM à partir du salaire moyen d’un poste salarié équivalent.

Exemple :
Salaire moyen = 50.000 € brut annuel.
Charges patronales à 45% = 22.500 €.
Précarité de 10% = 7.250 €.
Portage Salarial 8% = 6.380 €
TJM= 86.130/218 J = 395,09 € HT/J

Ce TJM est rarement utilisé en Portage Salarial parce qu’en dessous des prix du marché.

 

1.3. Le TJM des sociétés de conseil / ESN / Intérim

Ce TJM est supérieur au cout salarial du Portage Salarial pour les raisons suivantes :

  • Marge dédiée au recrutement.
  • Frais de recherche de missions et de marketing.
  • Paiement des salaires des consultants sans activité.

Ces charges imposent donc une majoration du TJM précédemment calculé de 30 à 60%. Du fait des volumes concernés, le marché de l’offre et de la demande s’est calqué sur ces prix. En facturant le TJM ainsi déduit, le freelance en Portage Salarial gagne donc un salaire 40 à 70% plus élevé qu’un salarié classique.

 

1.4. Le casse-têtes des acheteurs

Face à ces différences de salaires, l’acheteur de prestation de service est perdu. Grâce au Portage Salarial, il voudrait économiser les surcouts de recrutement, de recherche de missions. En ne payant que le seul cout salarial d’un salarié équivalent, le portage salarial lui permettrait que cela coute à peine plus qu’un salarié interne. Ce serait oublier le prix du temps passé entre deux missions à en rechercher une nouvelle.

La loi de l’offre et la demande est ainsi faite : le monde de la prestation nécessite du recrutement et du travail commercial. Ces couts sont toujours ré-impactés sur le client final et notamment en portage salarial informatique.

2. QUEL SALAIRE EN PORTAGE SALARIAL ?

Le Portage Salarial a donc pour objet de transformer  les sommes versées par le client en salaires et en note de frais.

 

2.1. Salaire Portage Salarial avec lissage annuel

Durée 218J | Taux TJM = 500€ HT/J | Lissage HT sur 12 MOIS = 9083 € HT/MOIS.

Le fait de ne prévoir que 218 J de travail sur 250J ouvrés permet donc d’intégrer les congés et RTT.

La somme est ainsi dépensée  (hors réserve financière) :

  • salaire net : 4580 (50,4%)
  • frais de portage salarial : 720 (CVAE compris)
  • charges  salariales : 1145
  • charges patronales : 2638

 

2.2. Salaire Portage Salarial avec réserve repos :

Le freelance en Portage Salarial facture 23J, soit 23×500 = 11500

Ventilation des dépenses (hors réserve financière) :

  • salaire net : 4580
  • réserve “chargée” congés et RTT : 2337
  • frais de portage salarial : 800 (CVAE compris)
  • charges  salariales : 1145
  • charges patronales : 2638

 

2.3. En résumé :

Pour un contrat d’un mois sec, vous gagnez donc environ 50% de ce que vous facturez. Pour un contrat long, vous gagnez donc environ 45% du HT + maintien de salaire pendant les congés.

3. COMMENT ABORDER VOTRE TAUX AVEC LE CLIENT ?

La négociation du taux journalier est très fine compte tenu de la fragilité de l’engagement.

 

3.1. Le Point de vue du client

L’acheteur de Portage Salarial souhaite donc payer un prix compris entre :

  • le cout salarial moyen d’un salarié classique
  • le cout vendu par les ESN / Sociétés de service / Intérim.

Cette approche est souvent défavorable au porté dont la productivité est souvent supérieure aux consultants en agence.

 

3.2. L’objectif du Freelance en Portage Salarial

Le Freelance en Portage Salarial souhaite vendre ses prestations en tenant compte de ses qualités propres.

Qualités propres qui sont avérées et reconnues, sans quoi il n’aurait pas pu/su se lancer en Portage Salarial.

 

3.3. La technique “japonaise”

Bien que salvatrices, les renégociations du TJM après le démarrage de la mission sont rares et mal vécues.

Un TJM trop faible empêche le freelance en Portage Salarial de se fermer aux nouvelles opportunités.

Un TJM trop élevé pousse l’acheteur de prestations à rechercher un nouvel intervenant.

La technique japonais consiste à proposer à son client sous forme interrogative.

Exemple d’un consultant en portage salarial informatique : “Compte tenu de vos besoins, je pensais vous proposer un contrat de 3 mois à un taux journalier de 470€ HT par jour, qu’en pensez vous ?”

En quittant ma vie de salarié classique, j’ai d’abord accepté un TJM trop faible. Je pensais que cela me suffisait car j’augmentais déja beaucoup mon salaire. Mon premier client en Portage Salarial a saisi l’opportunité d’un faible TJM pour me missionner.  Ce surplus de main d’œuvre a finalement écourté la mission malgré la satisfaction du client car les besoins étaient remplis. Lors de ma seconde mission en Portage Salarial, je me suis laissé convaincre d’augmenter modérément mon TJM pour enchainer rapidement. J’ai finalement dû écourté la mission car un TJM nettement plus élevé m’a été proposé par un troisième client.

Sothéa

Expert REVIT, EDLI

Pour aller plus loin...

REGIE-PORTAGE, le Portage Salarial réinventé par un ancien porté. Contactez nous !

Nous sommes labellisés zero frais cachés par la FEDEPS

Qu'est ce que le portage salarial ?

L'offre regie-portage

Les principaux métiers du portage salarial :

Informatique - BTP - Marketing - Commerce - Retraite - Formation - DAF

Depuis Février 2020, Regie-Portage est titulaire du label zéro frais cachés

Vous pouvez prendre rendez-vous avec nos experts

Open

>> SIMULEZ VOTRE PROJET DE PORTAGE AVEC UN CONSEILLER <<