La hausse du SMIC récente et celle annoncée avec moultes envolées lyriques par le futur Premier Ministre ne devrait pas vous indifférer. En effet le SMIC est intimement lié au calcul des charges patronales et répercute donc ses mouvements sur les seuils de charges.

Comment se calculent les charges patronales ?

La première chose à savoir est que les charges patronales ne sont pas un taux fixe. Celles-ci sont adossées à différents seuil basés sur le niveau de salaire brut d’un employé. On retrouve ainsi 4 taux différents comme indiqué ci-dessous. Attention cependant, les taux ne comprennent aucun avantage et sont en fourchette basse.

taux de charges patronales

Ainsi entre 1,6 SMIC (environ 2630 euros brut) et 2.5 SMIC (4110 euros brut) les charges sont à 37% et au-delà passent directement un pallier de 6%. Ainsi quelqu’un ayant un salaire brut de 4150 euros sera soumis à un taux de 43% soit 1785 euros de charges patronales. Alors que si son salaire se trouvait juste en dessous du seuil de 4100 euros, le montant serait de 1535 euros pour les charges. Pour une différence de salaire brut de 50 euros on noterait un écart de 250 euros.  

L’augmentation du SMIC est intéressante pour les patrons

Si demain, le SMIC venait à augmenter encore vers 1500 euros net (soit environ 1950 euros brut) cela décalerait d’autant les plafonds de charges. On passerait alors de 2630 euros brut à 3120 et de 4110 euros brut à  4875 environ. Le taux de charge patronale deviendrait alors intéressant à optimiser pour les hauts salaires.

Vous souhaitez connaitre votre salaire en portage ?

Découvrez notre simulateur de salaire dès maintenant !

Un moyen d’optimiser son salaire en portage salarial sur le long terme

Dans le cas du portage salarial, un salarié porté déclare chaque mois son activité sur un compte rendu d’activité. Ce compte rendu retrace l’ensemble des journées travaillées, son télétravail, ses frais… Et il indique également son salaire souhaité.

Un salarié porté doit s’acquitter des charges salariales et charges patronales. Il pourra donc adapter son salaire BRUT par rapport aux différents seuils afin de moduler au mieux le taux de charges patronales dont il devra s’acquitter et donc économiser plusieurs centaines d’euros ! Le seuil étant cependant calculé sur une année, il faudra donc se situer en dessous du seuil annuel pour éviter une régularisation de cotisations en fin d’année ou à la fin de votre contrat de travail.  La hausse du SMIC apparait donc donc comme une opportunité en portage !

Vous avez aimé ce contenu ?

Cliquez sur une étoile pour noter le contenu

Note moyenne 5 / 5. Nombre de note : 2

Pas de note ! soyez le premier à noter ce contenu

Merci pour cette note!

Suivez nous sur nos réseaux sociaux.